La Communication NonViolente en 26 mots Par Gaëlle Briard, le 5 avril 2016

La Communication NonViolente en 26 mots

Vous connaissez la CNV ? Si je vous dis Communication NonViolente, ça vous parle davantage ? Jamais entendu parler d’un ensemble de processus verbaux favorisant la compréhension et l’acceptation de nos messages dans un cadre respectueux ?
Au sein de 3pH, on utilise la CNV pour réguler, désamorcer des éventuels conflits …
Nous avons créé pour vous un abécédaire de la CNV permettant un tour d’horizon de cette méthode de communication bienveillante.

A comme AUTO EMPATHIE
Le premier travail à faire quand on démarre l’apprentissage de la CNV commence par l’exploration de ses méandres intérieurs ! En effet, comment être capable de me faire comprendre par autrui, si je ne sais pas ce que je veux exprimer ? Comment puis-je être dans l’écoute, si je ne suis pas disponible mentalement ?

B comme BESOINS HUMAINS
Pour vous donner une idée plus précise, voici une liste de neuf besoins fondamentaux qui recouvrent à peu près toute la palette des besoins humains :

  • Besoins physiologiques, bien-être physique
  • Sécurité
  • Empathie, compréhension
  • Créativité
  • Amour, intimité 
  • Jeu, distraction
  • Repos, détente, récupération
  • Autonomie
  • Sens, spiritualité 

La notion de besoins humains est la base de la CNV.
La CNV tend à nous faire comprendre que nos sentiments ne sont pas causés par les actes d’autrui mais par nos besoins qui peuvent être assouvis ou non.
La Communication Non Violente demande de se relier à ses besoins.
Tentez l’expérience :

1-    Choisissez dans la liste des besoins : un besoin qui est nourri dans votre vie.

2-    Prenez deux minutes pour repenser à un moment où ce besoin a été comblé

3-    Ressentez-vous des sentiments agréables qui émergent ?

Identifiez son besoin dans une situation donnée, c’est 80 % du chemin réalisé dans une relation bienveillante et respectueuse de soi et des autres.

C comme CHACAL
Quelle est la place de cet animal dans un abécédaire sur la CNV ?!
Le créateur de la CNV distingue le « langage chacal » du « langage girafe » illustrant deux types de communication opposés.
Le langage Chacal est basé sur la domination  en utilisant des formes de violence (insulte, menace) ou de manipulation (culpabilité, honte, éloge, punition, récompense). Les individus parlant « chacal » cherchent à convaincre et peuvent insinuer souvent que l’autre est la cause de leurs sentiments ou de leurs réactions.

D comme DEMANDE
Dans la dernière étape, d’un processus de CNV, la formulation d’une demande claire, concrète, positive et négociable permet de passer à l’action pour satisfaire tous les besoins en présence.
La demande CNV s’assimile à une invitation à rentrer en relation avec une personne pour construire un dialogue.

E comme EVALUATIONS MASQUEES
Selon la CNV, certains mots (accusé, harcelé, incompétent, manipulé, abandonné, voir liste détaillé…) peuvent entraver la relation de dialogue.
Ces mots peuvent être confondus avec des sentiments. Or, ces termes s’assimilent à des évaluations/interprétations des actions de l’autre ou des jugements de nous-mêmes ou des autres.

F comme FORMATEURS CERTIFIÉS
Le Centre pour la Communication NonViolente (CNVC, Center for NonViolent Communication) est une organisation internationale qui a notamment comme objectifs de :

  • Participer au développement de la CNV
  • Être en lien avec les professionnels qui pratiquent et appliquent la CNV
  • Faciliter l’accès des formations à tous             

Aujourd’hui, en France, il existe 33 formateurs/trices certifié(e)s par le CNVC.
« Être formateur certifié en Communication NonViolente, c’est appartenir à ce réseau international de personnes cherchant à incarner les valeurs de la CNV – authenticité, respect, empathie, interdépendance, coopération – au service d’une société plus équitable, où les besoins de chacun seraient satisfaits. » (citation tirée du site : http://www.cnvformations.fr)

G comme GIRAFE
On peut parler de la CNV comme d’un « langage girafe », opposée au « langage chacal » expressions imagées développées par Marshall B. Rosenberg.
Le créateur de la CNV a choisi la girafe car c’est un animal qui :

  • a le plus gros cœur (langage du cœur)
  • est le plus haut (prendre de la hauteur)

Le langage girafe utilise les quatre étapes du processus CNV et permet à l’autre de décider, en toute liberté de répondre « oui » ou « non » à la demande exprimée en toute bienveillance.

H comme HACHE
Aucun instrument ni outil est nécessaire pour pratiquer la CNV. Votre interlocuteur vous insupporte ? Ne sortez pas votre hache pour le découper en petits morceaux, pratiquez l’empathie …  !!!!

I comme INTENTION
Pour une coopération durable et respectueuse des besoins de chacun, la CNV nous incite à nous relier principalement à notre intention et à celle de l’autre. L’action à prioriser : prêter une attention particulière à soi et à l’autre sans nous focaliser sur le résultat. Plus facile à dire qu’à faire !

J comme JUGEMENTS
Les jugements sont des sentiments comprenant des interprétations. Ils renvoient à des évaluations masquées qui retirent notre responsabilité.
La méthode de la CNV consiste à observer une situation sans jugement et exprimer ses sentiments grâce au développement de son intelligence émotionnelle.

K comme KELLER FRANÇOISE
Consultante et formatrice en CNV, Françoise Keller est l’auteure du livre « pratiquer la CNV au travail » (InterEditions 2013) : un livre-guide avec des exemples tirés de son expérience en entreprise et des exercices pratiques pour intégrer plus aisément les conseils prodigués.
Je vous recommande également la conférence interactive de Françoise Keller et Erika Leclerc Marceau (qu’on aime beaucoup faire intervenir sur des projets autour de la parentalité!)
« Une conférence interactive, drôle et sensible, qui dérape, explose la forme, dépasse du cadre, recadre et d’où vous sortirez revigorés et un peu décoiffés. Un moment d’empathie, de complicité, de profondeur et de légèreté pour regarder avec amour et humour nos blocages et augmenter nos chances de les dépasser. Une expérimentation de la Communication NonViolente inspirante pour son quotidien, à la maison, au travail, dans son engagement associatif ou militant. »

L comme LECTURES
S’il fallait en lire 3 pour s’ouvrir à la CNV et voir si on a envie d’aller plus loin …

  • « Les mots sont des fenêtres (ou des murs) », Marshall Rosenberg, (Ed. Jouvence, 1999)
  • « Cessez d’être gentil, soyez vrai ! Être avec les autres en restant soi-même »

, Thomas d’Ansembourg, Les Éditions de l’Homme,-janvier 2001 (Edition spéciale en vente + un CD de la conférence) 
  • « Pratiquer la CNV au travail : la communication NonViolente, passeport pour réconcilier bien-être et performance », Françoise Keller, (InterEditions 2013) 

M comme MOTIVATION
« La CNV est un vrai challenge et un véritable investissement. Au départ, on a l’impression de perdre du temps mais au final, on en gagne tellement. » Françoise Keller, formatrice certifiée en CNV.
En effet, le processus CNV semble aisé mais la mise en pratique l’est moins car nous devons apprendre à nous « déprogrammer » des mécanismes appris durant l’enfance à notre insu. L’application de la  CNV dans sa vie personnelle et professionnelle demande une motivation importante, cela peut prendre plusieurs années pour apprendre à communiquer sans violence !

N comme NAPOLEON
Non, Bonaparte ne pratiquait pas la CNV avec ses troupes militaires ! La Communication NonViolente est apparue dans les années 70 sous l’impulsion de Marshall B. Rosenberg.

O comme OBSERVATION DES FAITS
La CNV recommande de parler de faits concrets pour décrire les événements afin de favoriser notre analyse et ouvrir le dialogue.
Françoise Keller décrit les caractéristiques d’une observation dans son livre.
L’observation :

  • concerne un moment précis et une situation précise.
  • permet de repérer les faits qui déclenchent quelque chose chez moi ou chez l’autre (des pensées, des jugements, un changement d’état intérieur).
  • est partageable avec d’autres.
  • est partiellement subjective et nécessite d’être vérifiée avec nos interlocuteurs.

P comme PROCESSUS CNV
La méthode CNV peut être résumée en 4 temps, je vous propose un schéma de l’ACNV pour illustrer ces étapes :

  • Observation
  • Sentiment
  • Besoin
  • Demande

Q comme QUADRA
Aucune étude sérieuse à ce jour n’a permis de déterminer si les quadragénaires sont les plus enclins à pratiquer la CNV dans leur milieu professionnel … !

R comme ROSENBERG
Psychologue américain, Marshall B. Rosenberg est le créateur de la CNV. Il est né le 6 octobre 1934 et est mort le 7 février 2015. Il est l’auteur de plusieurs livres dont  « Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs », devenu un ouvrage de référence pour l’introduction à la communication non violente.

S comme SENTIMENTS
La CNV nous invite à nous relier à nos sentiments qui sont intimement liés à nos besoins. En effet, nous pouvons ressentir de la colère ou de la tristesse lorsque nos besoins ne sont pas satisfaits.  Inversement,  quand nos besoins sont nourris, nous éprouvons des sentiments agréables : content, en paix, nourri …

T comme THEATRE FORUM
Le théâtre forum est utilisé pour tester la Communication NonViolente dans un cadre sécurisé. C’est un bon moyen de tester le pouvoir des mots et le langage de la communication non verbale sur des problématiques liées au management, au handicap dans l’emploi, à la gestion des conflits, à la parentalité etc …

U comme UFOLOGUE
A ce jour, la Communication NonViolente n’a pas encore été testée avec les extra-terrestres par des ufologues formés à la CNV !

V comme VIOLENTE
Le terme non-violent fait référence au mouvement de Gandhi qui est la traduction du terme sanscrit « ahimsa » qui signifie communiquer avec l’autre sans lui nuire.

W comme WEB :
Le web regorge d’articles sur la CNV, si vous souhaitez vous initier aux outils de la non-violence ou trouver une formation près de chez vous, allez faire un tour sur le site francophone sur la Communication Non Violente : www.nvc-europe.org

X comme XYLOLOGIE
La CNV est à la relation ce qu’est la XYLOLOGIE au bois. Une science, une attention portée au niveau microscopique de sa structure et de ses propriétés physiques (les postures), mécaniques (les paroles) et chimiques (les émotions).

Y comme YEN
Apprendre la CNV avec en arrière plan le mont Fuji c’est possible!
Le Kiyosato Educational Experiment Project organise régulièrement des séminaires avec des formateurs d’envergure internationale.
Stages dont les prix commencent à partir 90 000 yen les 9 jours de formation. (+ le voyage bien entendu)
http://www.keep.or.jp/

Z comme ZOO
A part le chacal et la girafe, pas d’autres animaux ont leur place dans cet abécédaire de la CNV !!!

 

Néophyte ou expert de la CNV, y a t-il un mot que vous aimeriez voir apparaître dans cet abécédaire ?
Une définition proposée dans cet article vous chagrine ?
Vous pouvez nous adresser vos commentaires : contact@3ph.fr

 

Retrouvez-nous sur
Travaillons ensemble ! Contactez-nous

Prestataire de formation n° 84380658238 — © 3pH 2013 — CréditsMentions légales
Réalisé et hébergé par Mezcalito