Laïcité et travail : regard d’expert Par Philippe Armand, le 27 avril 2018

Laïcité et travail : regard d’expert

Hendro Munsterman est spécialiste des questions interculturelles et religieuses. Il est enseignant-chercheur, formateur et journaliste. Il est notre partenaire sur les questions de laïcité et travail.

Le service des Ressources Humaines de la ville de Vaulx en Velin a mandaté notre équipe pour construire une formation atypique sur la laïcité. A travers une conférence scénarisée avec Hendro et un spectacle forum, 250 agents du service éducation ont acquis de nouvelles connaissances et ont travaillé leurs postures professionnelles face à des problématiques de terrain mettant en jeu la laïcité.

Un expert de la laïcité idéal
Tous les ingrédients étaient réunis pour concevoir ensemble cette conférence scénarisée : des compétences pointues sur la laïcité, une aisance à transmettre son savoir de façon pédagogique et une envie profonde de travailler avec nos comédiens. Hendro témoigne de cette belle aventure partagée.

Quelles ont été les étapes de travail pour construire la conférence scénarisée ?
Nous avons entendu et élaboré la demande de cette conférence avec la ville de Vaulx-en-Velin. Nous avons pris le temps de bien cibler le public et la thématique. Après l’élaboration d’une première proposition, nous avons pu ajuster celle-ci avec les responsables formation de la ville. Cela a demandé un travail de concertation, mais ça a réellement porté ses fruits.

Quels étaient les points fondamentaux à transmettre à votre auditoire durant votre conférence ?
Justement sur une thématique délicate comme la laïcité, il est important qu’on crée un horizon commun. Il est important de revisiter l’histoire de façon vivante, élaborer une définition dans lequel tout le monde peut se reconnaître et être en phase avec la société actuelle comme elle est. Et ensuite, ne pas avoir peur des questions concrètes. C’est dans la réalité que la laïcité doit être vécue. Et parfois on tâtonne, car la loi ne donne pas des réponses à toutes les questions. Mais avec une compréhension solide et claire du texte de la loi 1905 et de son esprit, on peut aborder ces questions de façon beaucoup plus sereine.

Quelles sont les points forts d’une conférence scénarisée par rapport à une conférence classique ?
La laïcité fait parfois grincer les dents chez certains. Tout comme la question religieuse fait grincer les dents chez d’autres. Pouvoir transmettre des clés de compréhension de la laïcité et son application dans le service publique, tout en pouvant sourire et rire ensemble grâce au travail des comédiens, fait beaucoup de bien à tout le monde. Justement parce que c’est considéré comme un sujet délicat. Pour dédramatiser, il n’existe rien de mieux que de rire ensemble. Et si possible : même de rire de soi-même.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué pendant cette matinée de formation ?
Je le savais déjà grâce à d’autres lieux de formation où j’interviens : quand on parle laïcité et religion, une information neutre, objective et non-idéologique peut vraiment aider les personnes en formation. Puis, un peu d’humour, de la mise en scène, font que les agents de la fonction publique ont pu se reconnaître et s’identifier aux histoires racontées, qui sont finalement rien d’autre que l’histoire de notre société.

Comment avez-vous perçu l’attention du public ?
Ils étaient 250 dans une grand salle de spectacle. Mais j’ai eu l’impression qu’ils étaient captés par le sujet. Ils se sont reconnus, et ils ont pu poser des questions à la fin, parfois très concrètes. Des clés de compréhension deviennent ainsi des outils pour agir de façon juste et équilibrée.

Si vous aviez eu plus de temps, qu’est-ce que vous auriez apporté comme connaissances supplémentaires ?
Avec plus de temps, nous aurions plus approfondir notamment le contexte des personnes présentes dans les sketches des comédiens. Là, nous étions obligés de nous arrêter à des généralités. La laïcité se vit dans le concret et a besoin de décisions tranchantes qui parfois ne sont pas simples, notamment quand il y a du flou dans les textes de loi. Avec plus de temps, on aurait pu aborder des questions plus spécifiques encore, pour ainsi montrer l’opérationalité de la loi 1905 – si on la connaît et comprend bien.

Le mot de la fin ?
La laïcité est parfois injustement considérée comme un problème. Elle est pourtant une très belle solution pour permettre le vivre ensemble. Elle respecte chacun dans son individualité, dans ses convictions. Et en même temps elle permet que cette pluralité peut se vivre dans une unité nationale, dans une communauté, dans un service ou dans une entreprise.

Retrouvez-nous sur
Travaillons ensemble ! Contactez-nous

Prestataire de formation n° 84380658238 — © 3pH 2013 — CréditsMentions légales
Réalisé et hébergé par Mezcalito