Convention : le personnel en scène !

10 mai 2017

Pour la 2ème année consécutive, la SDH a fait appel à petits pas pour l’Homme pour l’animation de sa convention du personnel. Cette année, ce ne sont pas les comédiens de l’équipe qui ont joué mais les collaborateurs !

2016 : du théâtre pour rythmer la convention
La convention du personnel de 2016 était teintée de la nouvelle réorganisation interne mise en place à la Société Dauphinoise de l’Habitat.
Le challenge des comédiens était grand : récolter les témoignages d’un panel de salariés afin d’écrire des saynètes traduisant les ressentis des salariés et les grands événements marquants de la réorganisation.
Le pari fut gagné au stade des Alpes de Grenoble, le 21 janvier 2016, devant les 200 salariés hilares ! Pas de dramatisation des problématiques inhérentes au changement, ni de jugement sur le comité de direction mais du décalage pour rire ensemble sur les étapes franchies.
Un travail d’écriture a été demandé ainsi qu’une expertise en théâtre d’improvisation. 
En effet, les quatre comédiens présents ont clôturé la journée en restituant théâtralement les tables rondes qui ont rythmé la convention.

2017 : les collaborateurs sur scène
« Allo, vous êtes dispo ? On aurait besoin de vos compétences en mise en scène pour notre prochaine convention !? »
Pour la période 2017-2022, le CODIR de la SDH a déterminé quatre axes stratégiques du projet d’entreprise. Un mois avant la convention, des temps d’ateliers créatifs ont réuni une partie du personnel afin de faire émerger des actions concrètes et des idées innovantes en lien avec les objectifs stratégiques. Dans chaque groupe de travail, les collaborateurs ont fait émergé des saynètes de théâtre pour synthétiser la matière créée. 
Le comité de pilotage de la SDH souhaitait fortement que ces sketches soient montrés et joués par les salariés durant la convention du personnel. Un atelier de techniques théâtrales mené par une metteuse en scène aura suffi aux dix collaborateurs pour être fin prêts le jour J et remporter un franc succès auprès de leurs collègues et hiérarchie !


Témoignage
Juliette Le Roy, metteuse en scène, petits pas pour l’Homme

Quels étaient les attentes du client ?
Pour cette convention, la direction de la SDH souhaitait une participation active des salariés avec un accompagnement par des professionnels.
Ainsi, ma mission a consisté à aider les collaborateurs-volontaires à mettre en scène leurs idées de sketches en trouvant l’angle adapté sans travestir leurs pensées.

Comment se sont articulés les ateliers avec les salariés de la SDH ?
J’ai animé un atelier de 3 heures avec dix collaborateurs motivés. Après quelques jeux brise-glace et des exercices de postures théâtrales, nous avons créé ensemble quatre sketches drôles, décalés et pertinents par rapport aux axes stratégiques de l’entreprise.

J’ai travaillé avec les comédiens-amateurs sur la confiance en soi et sur les notions de base en théâtre (jeu face au public, importance de parler fort et d’articuler …). Le plus important pour moi étant qu’ils prennent plaisir à jouer. 

La veille de la convention, une heure de répétition a été programmée. 

Avez-vous dû aider à la gestion du trac des apprentis comédiens avant la montée sur scène ? de quelle manière ?
J’ai tenu à être présente le jour J et mes dernières recommandations ont été : « Amusez-vous !  Plus vous serez à fond dans vos rôles et plus vous vous amuserez ! »

Comment avez-vous trouvé le rendu final ?
Les collaborateurs-comédiens ont bien joué et ils ont pris plaisir sur scène au vu de leurs témoignages joyeux en sortant de scène: « On était meilleurs qu’en répétition ! », « C’est carrément génial de jouer devant tout le monde! »…
Les collaborateurs-spectateurs ont beaucoup ri durant les sketches. Le défi a été relevé !


Témoignages de deux participantes de la SDH
Sabine ROUSSIN, Conseillère de clientèle et Martine RAO Assistante Service Renouvellement Urbain

Qu’avez-vous apprécié dans les ateliers de préparation menés par Juliette ?

Sabine : « Juliette a su  nous mettre à l’aise et  canaliser les énergies et bonnes volontés de chacun. Elle est aussi venue nous encourager le jour de la représentation. Elle s’est organisée  pour dégager de son temps et elle a fait du chemin rien que pour nous soutenir. J’ai été ravie de sa présence, cela a été une belle surprise. »

Martine : « Juliette a su, dès les premiers instants, nous mettre en confiance et nous accueillir avec bienveillance. Elle a su nous rassurer et a toujours été à notre écoute (même si nous nous sommes montrés parfois un peu dissipés !). »

 

Dans quelle mesure, l’accompagnement d’un professionnel du spectacle a été utile au groupe de salariés volontaires ?

Sabine : « L’accompagnement  d’un professionnel  a été ABSOLUMENT nécessaire. D’abord parce nous avions  l’impression , enfin j’avais l’impression de me jeter un peu dans l’arène, face au lion. S’imaginer face à l’ensemble de nos collaborateurs, que j’allais de nouveau voir tous les jours après l’action, ça fait monter la pression. Un sacré challenge ; je n’en menais pas large…
Et puis, nous étions tous inexpérimentés dans l’art du théâtre ou de l’improvisation. La présence de Juliette nous a permis de  renforcer l’esprit de groupe ou plutôt de  ’troupe’. Cela nous a permis de donner le meilleur de nous-même.
Nous avons travaillé  sous forme d’improvisation dans un premier temps, sous l’oeil avisé de Juliette, très à l’écoute. Nous avons travaillé des saynètes sur les thèmes professionnels portés par notre projet d’entreprise. Cela nous a permis de renforcer la solidarité entre collègues ‘acteurs d’un jour’. »

Martine : « Même si nous étions volontaires, aucun de nous n’avait d’expérience et sans l’aide de Juliette, il nous aurait été très difficile de mener à bien nos interventions. Elle nous a apporté son professionnalisme sans toutefois à aucun moment, nous juger ni nous imposer sa vision des choses et ça a été un réel plaisir de partager cette expérience avec elle. »

 

Dans quelle mesure ce projet commun avec des collaborateurs fut positif en termes de cohésion d’équipe ?

Sabine : « Je n’aurais jamais imaginé travailler en théâtre avec un membre du comité de direction, ni d’autres collègues de certains services ! Nous avons pris plaisir dans l’humour et la bienveillance. Ce projet a démontré l’engagement des salariés de l’entreprise, et mis en lumière les pépites dont sont constituées les équipes. »

Martine : « Pour moi, ça a été un peu particulier… J’ai retrouvé des  collègues de travail que je côtoie régulièrement et avec qui je m’entendais déjà très bien ; le lien est devenu encore un peu plus fort depuis cette expérience mais… Il y avait dans l’équipe mon Directeur !!! Et ça a été une vraie surprise de le voir arriver à notre premier rendez-vous avec Juliette !

J’ai été un peu déstabilisée au début et pas très à l’aise mais j’ai décidé de jouer le jeu et aujourd’hui je ne le vois plus du tout de la même façon ! Même si je respecte toujours le fait qu’il soit mon N+2, je sais maintenant qu’il peut être aussi quelqu’un plein de fantaisie et notre relation professionnelle s’est considérablement détendue. »

Si c’était à refaire, vous seriez partante à nouveau ?

Sabine : « Avec plaisir mais j’aurais toujours la petite boule au ventre avant de remonter sur scène ! Et un sentiment de satisfaction à la fin de la représentation. »

Martine : « Sans hésitation, un grand OUI !!! Ça a été une expérience enrichissante et j’ai adoré !!! »

 

Quoi de neuf ?

5 mai 2020

Continuer au sein d'une coopérative

Depuis le 1er Avril (et ce n'est pas un poisson !), petits pas pour l'Homme a intégré la Coopérative d’Activités et d’Entrepreneurs, PRISME. Une CAE est une coopérative qui réunit des entrepreneurs salariés autour de valeurs communes.

Pourquoi rejoindre une CAE ? C’est le désir et la nécessité d'être au sein d'un collectif qui a motivé notre choix ! Cette phrase de Gandhi "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin" n'est pas galvaudée et le contexte économique le démontre encore. Nous avons besoin de solidarité, de soutien, de collectif pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe et contraint.

5 mai 2020

Les jeunes en situation de handicap dans l’entreprise

Dans le cadre de son action « les jeunes, le handicap et l’alternance », le GETH 38 a invité jeudi 20 mars dernier, les entreprises grenobloises à échanger sur le parcours de professionnalisation des jeunes de moins de 26 ans au travers d’un théâtre forum.

5 mai 2020

Eduquer à l’égalité par le théâtre !

Petits pas pour l’Homme sera présent durant cet événement organisé par l’institut Egaligone.


Travaillons ensemble !

Petits Pas Pour l'Homme fournit une solution sur mesure grâce à ses outils aussi variés qu'étonnants.

Parlez-nous de votre projet ou de vos besoins, nous trouverons ensemble la meilleure solution.

Prestataire de formation DATADOK — © 3pH 2013

Retrouvez-nous sur

Travaillons ensemble ! Contactez-nous